TEXTES A MEDITER

 


Vient de paraitre  aux éditions érès le N° 93 de la revue Empan* : « Lieux d’accueil, petite enfance et handicap ».
 
Ce numéro a présenté dans son élaboration richesse et complexité. Il compte promouvoir  l’accessibilité et  l’accueil des jeunes enfants en situation de handicap et de leur famille en milieu ordinaire, en coopération avec le secteur spécialisé.
Il peut contribuer à la réflexion et être un outil pour les équipes de crèches,  les étudiants en formation, pour une évolution de cet accompagnement « relativement récent » dans le champ de la petite enfance. Nous souhaitons que cela soit une contribution au service des professionnels de la petite enfance, des enfants et des familles.
 
Ce numéro a eu la chance de motiver la région Midi-Pyrénées, il fait état d’expériences diverses et inventives dans les crèches mais aussi des partenariats avec la pédopsychiatrie, l’hôpital des enfants….
Loin d’ignorer les autres régions, nous vous sollicitons, professionnels, étudiants, parents, chercheurs, afin de recueillir vos critiques, suggestions et écrits pour poursuivre la réflexion, les témoignages et l’écriture sur ce sujet fondamental qui engage notre préoccupation de construire un être et un vivre ensemble.
 
 

Lieux d’accueil, petite enfance et handicap
Revue EMPAN – n°93
 

Dossier coordonné par Serge Garcia, Rémy Puyuelo etChantal Zaouche Gaudron.

En librairie – Voir le sommaire

Le handicap dès la petite enfance soulève la question politique et sociétale du lien social, du vivre ensemble et du même droit pour tous à un patrimoine commun. Il bouscule nos normes, nos repères, nos représentations. L’entrée de « l’extraordinaire » dans les établissements de la petite enfance vient interroger le projet d’accueil et d’accompagnement des enfants et de leurs familles. Il met aussi en mouvement les capacités de créativité individuelles et collectives de chacun des acteurs. La création de réseaux et de passerelles entre les secteurs de la santé, du milieu ordinaire des crèches et du médico-social peuvent apporter de nouvelles pistes de travail pertinentes. Dans ce numéro dédié à la petite enfance, des professionnels, des chercheurs, des parents témoignent de leur vécu, de leurs réflexions, de leurs pratiques, de leurs engagements, et inventent des possibles pour tous et pour chacun.

 
 
*La Revue EMPAN, produite par les Éditions érès et réalisée dans le cadre de l'A.R.S.E.A.A., (Association Régionale pour la Sauvegarde de l'Enfant, de l'Adolescent et de l'Adulte) se donne pour ambition de créer un lieu de rencontre entre praticiens de l'Éducation, de la Santé et du Social.
Depuis 1990, elle a publié 89 numéros. Les thèmes abordés sont ceux de l'actualité de l'Action Sociale au sens large et nous privilégions la réflexion et l'écriture des auteurs.
Elle est dirigée par Rémy PUYUELO, pédopsychiatre, auteur de plusieurs ouvrages sur l’enfance.
Notre originalité consiste à articuler des témoignages d’expériences vécues sur le terrain, des réflexions théoriques sur des thèmes d’actualité, l’axe politique étant pris en compte en tant que déterminant indirect des pratiques cliniques. Notre volonté de pluridisciplinarité des auteurs et de diversité des thèmes choisis se concrétise à travers des numéros thématiques, à raison de quatre numéros par an.
Voir le site : http://www.cairn.info/revue-empan.htm
 

Réforme des retraites : du mieux pour les personnes handicapées et leurs aidants
Publié le lundi 14 octobre 2013

L'Assemblée nationale a achevé, le 11 octobre, l'examen en première lecture du projet de loi garantissant l'avenir et la justice du système de retraites. Le vote sur l'ensemble du texte est prévu le 15 octobre. A cette occasion, les députés ont amélioré et adopté les dispositions relatives à la retraite des personnes handicapées et de leurs aidants (article 23 à 25 du texte résultant des délibérations de l'Assemblée).
Aujourd'hui, les travailleurs handicapés peuvent prendre une retraite anticipée à taux plein dès 55 ans, sous réserve de réunir deux conditions. D'une part, comme tout salarié, justifier d'une durée d'assurance minimale. D'autre part, justifier d'un nombre minima de trimestres cotisés. Enfin, justifier d'un taux d'incapacité permanente de 80% pendant ces périodes, ou avoir obtenu, pendant ces mêmes périodes, la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), ces deux éléments relevant de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Mais le taux de 80% apparaît très restrictif et la référence à la RTQH - introduite par la précédente loi de réforme des retraites du 9 novembre 2010 - apparaît inadaptée car de nombreux travailleurs n'ont pas demandé cette reconnaissance alors qu'ils auraient pu en bénéficier.

Des conditions plus favorables pour les travailleurs handicapés

L'article 23 du projet abaisse de 80% à 50% le taux d'incapacité permanente ouvrant droit à une retraite anticipée. Le texte du gouvernement supprimait également la référence à la RTQH, mais celle-ci a finalement été rétablie par plusieurs amendements concordants, dont un déposé par le gouvernement lui-même. Ces amendements maintiennent, pour les périodes antérieures au 31 décembre 2015, le critère de la RTQH plutôt que celui du taux d'incapacité permanente de 50%. L'argument avancé - un peu surprenant - est "de ne pas changer les règles trop rapidement pour des assurés proches du bénéfice d'une retraite anticipée des travailleurs handicapés". Mais, "compte tenu du caractère peu opérant du critère de RTQH", la nouvelle rédaction adoptée par l'Assemblée prévoit que les assurés ayant travaillé en situation de handicap avant la publication de la loi auront finalement le choix entre les deux possibilités.
Une seconde mesure du projet de loi prévoit que les travailleurs en situation de handicap justifiant d'un taux d'incapacité permanente de 50% pourront liquider leur retraite à taux plein dès l'âge légal d'ouverture des droits, sans autre condition. Autrement dit, 62 ans au lieu de 65 ans actuellement et bientôt 67 ans pour les autres salariés. Un amendement du gouvernement étend cette mesure à l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Les personnes handicapées pourront y accéder dès 62 ans, alors que cette prestation non contributive est généralement attribuée à compter de 65 ans

Des trimestres gratuits pour les aidants

Enfin, le projet de loi renforce les mesures favorables qui avaient déjà été prises en faveur des aidants (affiliation gratuite et obligatoire à l'allocation vieillesse des parents au foyer, qui leur garantit une continuité dans leurs droits à retraite). Elles sont la compensation du fait que l'aidant doit souvent se retirer du marché du travail ou travailler à temps partiel pour prendre en charge le proche handicapé. Mais le bénéfice de cette disposition était jusqu'alors soumis à condition de ressources. Le projet de loi réformant les retraites prévoit la suppression de cette condition. Par ailleurs, il crée une majoration de durée d'assurance pour les aidants familiaux en charge d'un adulte lourdement handicapé. Décalquant le dispositif de majoration de durée d'assurance pour enfant handicapé, il permettra aux aidants concernés de bénéficier d'une majoration d'un trimestre par période de trente mois de prise en charge à temps complet et dans la limite d'un total de huit trimestres (soit un maximum de huit trimestre pour 20 ans de prise en charge).
Jean-Noël Escudié / PCA
 
Référence : projet de loi garantissant l'avenir et la justice du système de retraites (examiné par l'Assemblée nationale du 7 au 11 octobre ; adoption prévue le 15 octobre). 

Source : Vers la page accueil de Localtis
 

A lire !!!  
 
- Egalité : Handicap : Le défi de l'égalité, relevé de décisions du 25 septembre 2013.

- Vie affective et sexuelle des personnes handicapées : Avis du Comité Consultatif National d’Éthique pour les Sciences de la Vie et de la Santé.

- Outils à disposition à l'Esperluette pour sensibiliser au handicap

- "Voyage en Hollande", texte écrit par Cindi Rogers (Etats-Unis, Colorado), mère de 2 garçons "X fragile", pour le Congrès International de Mosaïque le 22 mars 1997, téléchargeable ICI.

- Poèmes/Slams : le slameur Grand Corps Malade

- Mots d'enfants : Maif "recueil de pensées"
 

Des liens pour aller plus loin …

Un peu d'humour !